Logo de Pauline Mozon

Pourquoi courons-nous après le temps ?

Revenons 500 ans en arrière…

  Nos ancêtres étaient très connecté à la nature, à l’environnement dans lequel vivaient. Ils cultivaient la terre en fonction des lunes,  vivaient chaque journée au rythme du lever et du coucher du soleil. Ils observaient et étaient en harmonie avec la nature.

  Puis un jour les Romains ont décidés de mettre en place un registre des dettes nommé Calendae. C’est alors que l’homme changea de fréquence en se déconnectant de la nature pour s’aligner à une fréquence en lien avec le pouvoir et l’argent. Ce calendrier qui n’a pas été respecté, les fêtes païennes ont été mises de côté au profit des fêtes catholiques. De plus c’est un calendrier irrégulier avec des mois de 28, 29,  30 ou 31 jours.

  Tout cela était renforcé plus tard par l’installation des horloges sur les églises des villages. Maintenant, nous avons même des montres qui nous sollicite lorsque nous recevons un appel, un message…tout cela pourquoi ? Pour ne pas perdre de temps  à devoir rappeler la personne dont on a raté l’appel  ?!  Aujourd’hui nous sommes beaucoup de personnes à courir après le temps et à regretter que les journées ne soient pas plus longues.

 Mais que ferions-nous avec plus de temps ? Et si ce n’était pas une question de temps mais plutôt de rythme ? Et si ce rythme artificiel n’était pas en accord avec qui nous sommes ?  Et si on essayait de se reconnecter au cycle de la nature afin d’être et de vivre plus en harmonie ?

  Le calendrier  Maya est basé sur 13 tonalités car il y a 13 nouvelles lunes . Il comporte 20 glyphes en référence aux 20 doigts de l’être humain. Ce sont des périodes de 28 jours tout comme le cycle féminin.

  La proposition que je vous fais c’est de vous reconnecter à votre timing naturel à travers des vidéos de présentation les énergies Maya sur ma chaîne Youtube 

“Qui possède ton temps, possède ton mental. 
Possède ton temps propre et connaît ton propre mental”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.